Les moyens de défense en matière pénale

Introduction

La défense est le recours juridique à laquelle un accusé peut avoir recours lorsqu’il est accusé d’une infraction. Il existe plusieurs moyens de défense en matière pénale qui peuvent être utilisés par les accusés pour se défendre contre des accusations. Les moyens de défense peuvent être classés en différents types, notamment la négation, l’affirmative et la justification.

Négation

Une négation est une forme de défense qui permet à l’accusé de nier les faits qu’il est accusé d’avoir commis. Les avocats peuvent utiliser des arguments logiques pour soutenir la négation, par exemple en montrant que l’accusé ne se trouvait pas sur les lieux du crime au moment où celui-ci a été commis. Les avocats peuvent également invoquer le principe de présomption d’innocence, selon lequel une personne est présumée innocente jusqu’à ce qu’elle soit reconnue coupable au-delà de tout doute raisonnable.

Affirmatif

Lorsque l’accusé reconnaît les faits, mais soutient qu’ils ne constituent pas une infraction pénale, il peut invoquer une défense affirmée. Par exemple, si une personne est accusée d’avoir commis un meurtre alors qu’en réalité elle a agi en état de légitime défense ou sous un effet du stress post-traumatique extrême, elle pourrait invoquer ces circonstances comme une forme d’affirmative defense.

Justification

Une justification est une forme de défense qui implique que l’action en question était justifiée par des raisons morales ou légitimes. Par exemple, si une personne est accusée d’avoir volé un produit pour nourrir sa famille, elle pourrait invoquer la nécessité comme justification. Dans ce cas, bien que la personne ait effectivement commis un acte illicite, elle pourrait soutenir que sa situation était telle qu’elle avait besoin de voler le produit afin de subvenir aux besoins essentiels de sa famille.

A lire  Licenciement pour motif personnel : comprendre et défendre vos droits

Conclusion

Il existe plusieurs moyens différents pour les accusés d’utiliser des moyens de défense en matière pénale. Une négation implique que l’accusé nie avoir commis l’infraction dont il est accusé. Une affirmation implique que l’accusé reconnaît avoir commis les faits, mais affirme que ceux-ci ne constituent pas une infraction pénale. Enfin, la justification implique que le comportement de l’accusé était justifié par certaines circonstances morales ou légitimes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*