Résiliation en cours d’année des contrats d’assurance : Un guide détaillé

La résiliation d’un contrat d’assurance en cours d’année peut sembler un parcours du combattant pour les non-initiés. Quelles sont les conditions, les limites et les procédures à respecter ? Cet article vise à vous éclairer sur ces points essentiels.

Comprendre la résiliation de contrats d’assurance

La résiliation d’un contrat d’assurance est l’acte par lequel une des parties (l’assuré ou l’assureur) met fin au contrat avant son terme. Ce droit de résiliation est encadré par la loi afin de protéger les deux parties. Il est important de noter que la résiliation n’est pas toujours possible et qu’elle doit être motivée par des raisons légitimes.

Les conditions de résiliation en cours d’année

La loi Hamon, entrée en vigueur le 1er janvier 2015, a grandement simplifié la procédure de résiliation des contrats d’assurances. Elle permet aux assurés de résilier leur contrat à tout moment, après un an d’engagement. Ainsi, si votre contrat a plus d’un an, vous pouvez le résilier quand bon vous semble, sans avoir à justifier votre décision.

Cependant, pour les contrats souscrits avant cette date ou pour ceux qui ne sont pas concernés par la loi Hamon (comme l’assurance-vie), la procédure est différente. En général, ils peuvent être résiliés uniquement à leur date anniversaire, avec un préavis de deux mois. De plus, certains événements spécifiques peuvent donner lieu à une résiliation anticipée, comme un déménagement ou un changement de situation professionnelle.

A lire  Kleaner : une approche juridique pour la conduite responsable

La procédure de résiliation

Pour effectuer une résiliation, il convient tout d’abord de vérifier que vous respectez bien toutes les conditions nécessaires. Une fois cela fait, vous devrez envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre compagnie d’assurance. Cette lettre doit énoncer clairement votre volonté de mettre fin au contrat et respecter le délai imposé par celui-ci.

N’oubliez pas que malgré la résiliation de votre contrat actuel, il est obligatoire en France d’être couvert par certaines assurances comme l’assurance auto ou l’assurance habitation (si vous êtes propriétaire). Assurez-vous donc de souscrire un nouveau contrat avant la fin du précédent pour éviter toute période non couverte.

Les conséquences financières

Rompre son contrat en cours d’année peut impliquer des frais supplémentaires. En effet, selon l’article L113-16 du Code des assurances, si le contrat a été conclu pour une durée supérieure à un an et si l’assuré demande sa résiliation avant l’échéance prévue initialement, il peut être tenu au paiement des primes dues jusqu’à cette échéance.

Toutefois, avec l’introduction de la loi Hamon, cette disposition ne s’applique plus aux contrats concernés par cette loi : l’assuré n’a plus à payer que les primes correspondant à la période pendant laquelle il a été assuré.

Conclusion

Résilier son contrat d’assurance en cours d’année est donc possible mais requiert une attention particulière quant aux conditions et aux conséquences potentielles. N’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre assureur ou d’un professionnel du droit pour mener à bien cette démarche.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*