Avocat : comment se spécialiser dans le droit des affaires ?

Le droit des affaires est autant une discipline qu’une spécialisation. Beaucoup en ont fait leur métier en devenant un technicien dans ce domaine. Et tous les professionnels de ce secteur ont suivi un même processus, les mêmes études et les mêmes formations. Comment faire alors pour devenir un avocat d’affaires ?

Commencer par un master en droit des sociétés

Après une licence ou un bac+3 ou encore un bachelor, vous devriez obtenir un Maser en droit des affaires ou un bas+5. Il faut s’inscrire et déposer un dossier de candidature. Il y aura des tests et un entretien. Une formation continue est encore envisageable :

  • faire une VAE si vous travaillez déjà dans le domaine,
  • entrer dans une formation professionnelle et du DIF,
  • suivre une formation en master dans une université ou une école de droit.

Ces études ont également pour but de former des juristes contentieux. L’objectif est de maîtriser toutes les matières dans cette discipline : droit des obligations et des contrats, des sociétés, de la procédure, du droit pénal, etc. Vous pouvez aussi poursuivre vos études et obtenir un diplôme de doctorat ou un diplôme de juriste-conseil d’entreprise. 

Cursus à suivre

Après le master, l’étudiant doit suivre une formation professionnelle d’avocats et obtenir le certificat d’aptitude à la profession d’avocat : le fameux CAPA. Il a passé les examens du barreau. Mais pour devenir un juriste défenseur dans le business, il faut prêter serment. C’est le même processus que les autres avocats. C’est sa formation initiale et son type de cabinet qui fera la différence.  

Ainsi, il doit d’abord viser un master 2 ou une maîtrise puisque la formation d’avocat ne permet pas de se spécialiser. Il peut ensuite intégrer un cabinet de renom pour se spécialiser davantage et acquérir les expériences nécessaires ou même exercer ce métier. Ses tâches sont très variées. Il peut négocier des contrats, en rédiger, estimer la valeur juridique d’un projet, plaider au tribunal si besoin, etc.

Les autres métiers envisageables

Le domaine des sociétés traite du juridique et non du judiciaire. Les professions possibles sont nombreuses. Vous pourrez exercer des métiers comme Juriste d’entreprise, juriste spécialisé en commerce, notaire, gestionnaire de patrimoine, responsable juridique, magistrat, fiscaliste, etc.

Seulement, l’avocat d’affaires peut également maîtriser autant le droit international public et le droit international privé. Il doit encadrer les relations internationales dans le domaine public et privé. Ainsi, il peut devenir avocat d’affaires internationales. Vous suivez les mêmes formations et les mêmes cursus, sauf pendant les études initiales donc. Vous devriez aussi avoir suivi des études en droit de l’homme, en droit communautaire, en commerce international ou en gestion de contentieux. Le but est de varier ses connaissances et de diversifier sa clientèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *