L’auto entrepreneur

Le statut auto-entrepreneur appelé aussi micro-entrepreneur est un régime spécifique simplifié de la forme juridique des entreprises individuelles. Grâce à la grande souplesse de ses  démarches, il ne cesse pas d’attirer de nombreuses personnes. Notons qu’il permet de concevoir plus facilement une société à but lucratif.

La notion de l’auto entrepreneur

Il est important de savoir qu’une auto entrepreneur est une personne qui est soumise au régime de l’auto entreprise. Entrée en vigueur depuis 2009, ce régime a tout de suite séduit plusieurs personnes et par la suite a enregistré un énorme succès. Actuellement, plus de la moitié des créations de l’entreprise sont régies par ce régime. En principe, une auto entreprise est une entreprise individuelle qui jouit d’un régime social et fiscal spécifique. Notons que ce dernier est à la fois simple et très avantageux parce que les cotisations sociales sont généralement calculées suivant le chiffre d’affaires et payées au moment de la déclaration des activités mensuelles ou trimestrielles, qui  est effectuée sur internet. Selon un chiffre d’affaires donné, il arrive qu’une auto entrepreneur verse moins de charges sociales qu’un dirigeant d’une société. Sachez que tout le monde a le privilège de créer une auto entreprise c’est-à-dire les chômeurs, les salariés, les retraités, les fonctionnaires avec certaines conditions et les étudiants. Donc pour profiter pleinement des atouts apportés par l’auto entreprise, il faut se conformer au chiffre d’affaires suivant : 82 200 euros concernant la vente de marchandises et 32 900 euros pour les activités de prestations de services.

Les procédures à suivre pour sa création

D’une manière générale, le statut d’auto entrepreneur présente de nombreux avantages comme :

  • La grande souplesse du régime auto entreprise ;
  • La simplicité des régimes sociaux et fiscaux appliqués;
  • La simplicité des démarches de déclaration de l’auto entreprise ;
  • La facilité du lancement de l’activité.

Donc pour devenir auto entrepreneur, il est nécessaire de respecter certaines étapes. D’abord, connectez-vous sur la plateforme des entrepreneurs et remplissez le formulaire de commencement d’activité. Puis, le formulaire rempli doit être envoyé au CFE concerné. Après, vous aurez un numéro de SIRET de la part de l’INSEE par courrier postal. Et enfin, vous allez vous inscrire sur le même site et tout de suite, votre activité peut débuter. Notons que les formalités de création de ce type d’entreprise sont totalement gratuites et vous n’avez pas besoin d’apport de capital.

Le régime fiscal appliqué

Il est connu par sa grande simplicité par rapport à la fiscalité. Inversement aux sociétés classiques, l’auto entreprise dispose des obligations comptables légères, car il ne déclare que son chiffre d’affaires. La distinction fondamentale entre l’entreprise individuelle et la  microentreprise se trouve au niveau du régime fiscal. En principe, les revenus de l’auto entreprise sont réalisés par le biais de l’impôt sur le revenu et non de l’impôt sur les sociétés. Souvent, la valeur imposée sur le revenu dépend du chiffre d’affaires réalisé après un abattement forfaitaire. Sous le respect de certaines conditions, vous pourrez avoir l’occasion de choisir pour le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *