La réparation de la chasse d’eau est-elle à la charge du locataire ou du propriétaire ?

La chasse d’eau peut présenter un dysfonctionnement au fil des années. Vous devrez alors intervenir rapidement avant que la situation devienne incontrôlable. Par ailleurs, il faut prendre certaines informations en compte avant de faire quoi que ce soit. Vous devrez par exemple déterminer à l’avance qui doit régler les frais de réparation entre le locataire et le propriétaire.

La réparation de la chasse d’eau revient au locataire

En tant que locataire, vous devrez accepter toutes les réparations locatives qui seront imposées par la loi. Celles-ci sont normalement listées par décrets. Vous pouvez alors exiger que le propriétaire paie les travaux qui ne sont pas cités dans les décrets.

Notez toutefois que vous serez reconnu comme étant l’unique responsable de l’entretien de votre chasse d’eau en tant que locataire. Cela est aussi valable pour la réparation d’un problème causé par un manque de prise en charge de votre part.

La réparation de la chasse d’eau est parfaitement évoquée dans le décret. Vous pouvez en outre laisser les frais au propriétaire si le dysfonctionnement est causé par un dépérissement du matériel. Il faut toutefois apporter les preuves pouvant être liées à ce genre de situation. Vous éviterez de ce fait les dépenses inutiles pendant la réparation.

Combien coûte la réparation d’une chasse d’eau ?

Il faut avant tout informer le propriétaire sur le dysfonctionnement de la chasse d’eau avant de prendre une décision. Il peut parfaitement engager un plombier de confiance pour régler le problème même si c’est vous qui devrez l’addition. Le propriétaire peut d’un autre côté vous autoriser à choisir l’artisan surtout en cas d’urgence.

Concernant le prix, vous pouvez préparer un budget tournant autour de 140 €. Ce tarif prend en compte la réparation, mais aussi le déplacement. Il vous est conseillé de fixer le montant avant de commencer l’opération. Vous éviterez de cette manière la moindre incompréhension.

L’intervention peut parfaitement se faire à la minute. Cela dépend uniquement de la situation. Vous pouvez aussi réaliser les échanges en ligne pour gagner du temps. Le propriétaire doit de son côté joindre les coordonnées de son locataire auprès du plombier.

Le point sur la consommation d’eau

N’oubliez pas qu’un problème de chasse d’eau peut vous causer un important souci. Une fuite peut en effet entraîner une forte augmentation de votre facture d’eau. Vous devrez dans ce cas agir au plus vite en commençant par mettre le propriétaire au courant de la situation.

Vous pourrez ensuite réparer le problème le plus vite possible avant que la situation empire. Notez que même une petite fuite peut causer une augmentation de votre facture. Vous pouvez alors vous attendre à ce que vos dépenses deviennent grossières et excessives si vous ne faites pas attention.

Il faut montrer de la réactivité que vous ayez un compteur personnel d’eau ou un divisionnaire. Notez en tout cas que vous serez le seul à être retenu comme responsable de la situation.

Que faire en cas de conflit sur la chasse d’eau ?

Le règlement des frais du plombier peut devenir un véritable problème entre le propriétaire et son locataire. Il est tout à fait possible de trouver une solution à l’amiable, peu importe la situation. En tant que propriétaire, vous pouvez toujours prendre les dispositions suivantes :

  • Retenir une partie ou la totalité du dépôt de garantie laissé par le locataire. Vous devrez pour cela présenter des justificatifs.
  • Réclamer des dommages et intérêts si l’inaction du locataire a entraîné d’autres dégradations sur le bâtiment.

Le locataire doit d’un autre éviter de ne plus payer le loyer en cas de conflit avec le propriétaire. Il ne faut pas hésiter à contacter un médiateur dans ce genre de situation. Cette option permet de régler le problème comme il se doit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.