Pourquoi faire le choix d’un divorce à l’amiable ?

Suite à une incompatibilité d’humeur ou pour des visions diamétralement opposées, vous pourrez être conduit à vous séparer de votre conjoint. Quand on parle de divorce de manière générale, les esprits s’échauffent car les enjeux et les intérêts doivent être préservés. De plus, si le couple concerné possède des biens importants en plus d’avoir des enfants, il est souvent courant qu’une longue bataille juridique s’en suive. Pourtant, le divorce ne devrait pas toujours être associé à une séparation douloureuse. Le divorce à l’amiable en est l’exemple absolu qui vous épargnera toutes ces contraintes juridiques tout en préservant la légitimité de chacun. Nous vous en disons plus dans cet article.

Adopter une séparation cordiale

Le divorce à l’amiable confère une flexibilité de gestion de votre séparation. Si vous souhaitez adopter une démarche apaisée, n’hésitez pas à solliciter l’aide d’un professionnel pour votre divorce à l’amiable sur le site Avocat-omer.fr. Ici, le juge n’intervient qu’en dernier ressort et ne gère pas les questions relatives aux engagements de chacun. De commun accord avec votre conjoint, vous définirez les règles de base pour mettre fin à votre mariage sans éclat.

Obtenir une résolution rapide de conflit

Lors d’un divorce à l’amiable, le volet juridique est moins pesant et moins contraignant que dans un divorce classique. D’ailleurs, la moyenne de traitement de ce dossier est d’un mois selon les démarches entreprises par les avocats des parties impliquées. Le couple définit soigneusement chaque point clé de la séparation, et mesure les conséquences en commun. Dans la procédure administrative du divorce à l’amiable, le recours systématique à un juge n’est pas requis et cela simplifie la démarche. Lorsque les parties ont bouclé tout accord et remis au notaire les différentes conclusions, un délai moyen de 15 jours leur est soumis pour une dernière concertation avant que ne se soit prononcé le divorce.

Définir ensemble les conclusions contractuelles

Définir les principaux termes du divorce est un des avantages que vous propose un divorce par consentement mutuel. Chacun est représenté par un avocat de son choix et le notaire permet de clarifier et d’authentifier les décisions prises par les époux. Le partage des biens communs est défini d’avance par chaque partie concernée et ne fera pas l’objet d’une situation conflictuelle. On pourrait prétendre que c’est un dispositif qui facilite le divorce car il tend à apaiser les ardeurs des parties. Les dispositions de la pension alimentaire, de la garde alternée et des charges du logement familial le cas échéant, sont clairement stipulées et réglées en amont.

Protéger son environnement familial

Un fait marquant est très souvent déploré lors des procédures de divorce, celui de la place des enfants. En effet, lorsqu’un couple se tiraille et se déchire, les enfants subissent en silence cette séparation douloureuse. Ensuite, arrive l’exposition de leur vie privée et familiale devant des personnes extérieures. C’est le cas des juges, des avocats, des psychologues ou encore les assistances sociales qui devront tour à tour s’exprimer pour trouver un terrain d’entente. En optant pour un consentement mutuel, la question de la garde des enfants ou encore des dépenses y afférentes est déjà résolue de manière consensuelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *