Notez vos droits en cas d’urgence médicale

Une urgence médicale est une situation qui doit être réglée rapidement pour éviter de compliquer la situation. Vous devrez être admis le plus vite possible dans une clinique ou un hôpital dans ce genre de situation. N’oubliez pas que vous avez des droits que personne ne doit négliger après votre admission.

Une urgence médicale doit être prise en charge rapidement

Un médecin n’est pas obligé de s’occuper de vous si vous arrivez à l’hôpital sans urgence. Différentes situations peuvent entraîner une telle décision comme les suivantes :

  • Il n’est pas un spécialiste de votre cas
  • Il a déjà assez de patients à traiter
  • Vous n’avez pas pris rendez-vous

Un médecin n’est pas obligé de laisser tomber un patient juste pour s’occuper de vous. La situation peut pratiquement changer si vous arrivez dans l’établissement dans les services d’urgence. Le professionnel doit rejoindre l’équipe qui vous accueille au plus vite afin d’apporter les soins de première nécessité.

Le médecin peut demander différents contrôles dans ce genre de situation. Il a l’obligation de s’occuper de votre cas même si vous ne serez pas capable de payer les soins. Cela est valable si vous êtes transporté à l’hôpital sans accompagnateur.

Le consentement dans une urgence médicale

L’équipe médicale présente sur les lieux doit s’occuper rapidement de votre cas dès votre admission aux urgences. Le médecin principal s’assurera en outre que vous soyez parfaitement consentant pour recevoir des soins. Certains patients sont en effet récalcitrants sur certains points.

Vous pouvez faire valoir votre droit dans ce genre de situation si vous êtes en état de vous exprimer. Le médecin prendra en compte vos consentements sur les traitements que vous souhaitez. La présence d’une carte de refus de soins peut par exemple empêcher le professionnel d’intervenir. Cela est valable, peu importe la situation dans laquelle vous vous trouvez.

A lire  Contester une curatelle ou une tutelle : vos droits et démarches

Vous emmenez votre enfant de moins de 14 ans dans les services urgences ? Il suffit dans ce cas que vous donniez votre consentement au médecin pour qu’il puisse librement son travail. Pensez à lui donner les informations dont il a besoin pour traiter l’enfant.

Le cas d’un refus de soins dans une urgence médicale

Le consentement concerne souvent les décisions importantes que le médecin doit prendre pour traiter son patient. Il y a d’un autre côté le droit de refuser d’obtenir tous les soins même si vous êtes dans les services d’urgence. Le médecin et son équipe ne pourront pas intervenir dans ce genre de situation.

Vous pouvez ainsi vous attendre aux différends de figures suivants si vous refusez des soins :

  • Le médecin traitement attendra que vous changez d’avis pour agir
  • Il peut demander des aides de vos proches et de ses collaborateurs pour essayer de vous convaincre
  • Il peut vous octroyer un accompagnateur si vous le souhaitez sans obliger de vous faire soigner

Notez en tout cas que le médecin notera votre refus dans votre dossier médical à titre d’information. Il peut ainsi se défendre en cas de conflit à l’avenir.

Ne négligez pas votre droit à l’information dans une urgence médicale

Vous êtes libre d’exprimer vos droits de consentement et de refus de soin quand vous serez dans les urgences. Il ne faut pas non plus oublier votre droit à l’information. Cela permet de connaître à tout moment votre état de santé. Ce droit peut vous pousser à changer d’avis dans certains cas.

A lire  Les réglementations sur la transformation de la cigarette puff

Il se peut que l’évolution de votre état vous empêche de vérifier votre dossier médical. La personne à contacter qui est notée dans le document peut alors intervenir. Cet individu peut demander à accéder au dossier si vous ne pouvez rien faire.

Il saura ainsi les suites de votre traitement et la gravité de votre situation. Le document peut donner de nombreuses informations comme les contrôles et le déroulement de vos thérapies.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*